Dans le cadre de son plan d’expansion d’entreprise, Imesa a décidé en 2009 de lancer un processus d’internationalisation. Au départ, ses premiers pas se sont portés vers l’un des principaux marchés du secteur hydroélectrique et des énergies renouvelables pour nous : l’Amérique latine.

En 2009, nous avons installé nos premières grilles de dégrillage et un système de dégrilleurs en Argentine. Jusqu’à l’heure actuelle, nos exportations n’ont cessé de croître avec des projets de grilles de dégrillage, de vannes et de systèmes de dégrilleurs au Costa Rica, au Guatemala, au Panama, en Colombie, en Équateur, au Pérou et au Brésil, en possédant des succursales commerciales dans tous les pays.

En l’an 2014, nous avons également lancé notre activité en Algérie, pays où nous sommes en train de réaliser plusieurs vannes anti-inondations pour les prolongements du métro d’Alger.

En 2015, nous avons commencé à participer à des appels d’offres internationaux au Canada et notre intention est de prendre pied sur les marchés de plusieurs pays du continent africain.
Actuellement, le volume des projets internationaux chez Imesa représente 60 % de la fabrication.